Alone with a teacher and urged to talk.

tania-italki
Je m’appelle Tania et je vis en Suisse, près de Lausanne. J’ai commencé à apprendre l’espagnol il y a un peu plus de cinq ans, après avoir voyagé en Amérique du Sud. J’ai pris des cours dans une école, où j’ai appris les bases de la grammaire avec une professeur que j’aimais beaucoup. Mais après avoir terminé le niveau B1, j’ai eu envie de changer ma méthode d’apprentissage. Comme je ne voulais pas perdre les connaissances que j’avais acquises, j’ai pensé d’abord à m’inscrire à un cours de conversation. Puis j’ai entendu parler de italki sur un magazine dédié à l’apprentissage des langues et j’ai eu envie d’essayer: je me suis inscrite, j’ai rapidement trouvé une professeur qui me convenait tout à fait. Cela fait maintenant trois mois qu’on se retrouve sur Skype une fois par semaine. Nous parlons beaucoup, de tout et de rien, et nous consacrons la fin de la leçon à un point de grammaire. Je pense que j’ai fait beaucoup de progrès, notamment en me retrouvant seule avec mon professeur et en étant obligée de parler. Je fais encore des fautes, mais les mots me viennent beaucoup plus facilement qu’avant. Je maintiens mon niveau et je suis sûre que la prochaine fois que je partirai en Espagne, je me débrouillerai à merveille pour communiquer.
Ce qui me plaît avec italki, c’est avant tout la flexibilité. Je peux prendre mes cours quand j’ai le temps, en modifier l’horaire lorsque cela m’arrange, et surtout je n’ai pas besoin de sortir de chez moi. Et puis, c’est beaucoup moins cher que des cours traditionnels. La quantité de professeurs inscrits sur la plate-forme garantit que chaque élève trouvera ce qu’il lui convient.
Depuis, j’ai conseillé à plusieurs amis qui voulaient apprendre ou améliorer une langue d’essayer italki. Ce qui me fascine également, c’est la quantité de langues représentées : on peut tout apprendre, des langues les plus basiques comme l’anglais ou l’espagnol à d’autres plus originales, comme le finnois ou le chinois.

 
 
English translation below

My name is Tania and I live in Switzerland near Lausanne. I started learning Spanish five years ago after a trip to South America. I followed classes in a school where I learned the basics of the language with a teacher I really liked. But when I finished level B1, I felt the need to change my way of learning. I didn’t want to loose my Spanish, so I first thought about taking a conversation class. Just then, I read about italki in a magazine and so I decided to try it out: I signed up, and I very quickly found a teacher that suited me perfectly.
It has already been three months since then, and now we meet once a week on Skype. We talk a lot about everything, and we spend the last fifteen minutes brushing up my grammar. I think I made a lot of progress, as I am alone with my teacher and have no other choice but to talk with her in Spanish. I still make mistakes but I am more fluent and have no problems maintaining my level. Next time I go to Spain, I am sure that I won’t have any troubles communicating.
What I like about italki is the flexibility. I can take my classes whenever I have time, and change the time to when it suits me without even having to leave my flat! And it’s a lot cheaper than traditional classes. There are so many teachers on italki that every student will find the one which suits him or her best.
Since I started taking classes on italki, I’ve recommended it to many of my friends who want to learn or improve a language. What I find amazing is the fact that you can learn any language on italki : from the most basic such as English or Spanish to the most peculiar as Finnish or Chinese.

Tania has been on italki since February 2016